Trail de Tournoël

24 décembre 2011 - 09:35

Compte rendu de Nico:

Samedi dernier avait lieu le trail de Tournoël qui marque habituellement la fin de saison de trail dans une ambiance toujours très sympa et conviviale. Cette année, nous serons près de 520 à nous élancer au départ, chiffre qui confirme la popularité grandissante de cette course.

Je suis l'unique représentant du club, lâché honteusement par mes acolytes, l'un préférant un week-end "diététique et nutrition" en Touraine, l'autre pas encore remis du cross à Issoire...ils se reconnaîtront...

Je décide de m'inscrire sur le 12kms, distance qui correspond à mon entraînement actuel et à mon objectif de progresser en vitesse (point faible).

Durant mon échauffement, je vais voir le départ du 20kms et là y'a du très beau monde:Meudec, Beaume, Fruchard, Cante, Fernandez, Chassagne...Ca va lutter dur, même si à mon avis Yoan Meudec est intouchable.

Sur le 12kms le peloton est énorme,et sur la ligne de départ là-aussi le plateau est très relevé: Dravert, Moreau, Chantelauze (vainqueur 2010), Croze (qui m'a déjà battu deux fois en cross), Seguin, Bulidon...

Le départ est donné, ça part assez prudemment je trouve, Philippe Dravert et Bénédikt Croze se mettent aux commandes, je reste dans leurs pattes,bien calé. On traverse la ville à ce rythme régulier, mais je trouve que tout le monde se regarde, et on est encore très nombreux en tête (une bonne vingtaine). Dès qu'on sort du bitume, je décide de prendre un relais et d'accélérer légèrement dans une portion descendante pour étirer un peu le peloton, car on arrive sous le tunnel où l'on ne peut passer qu'en file indienne. Je me dis qu'il vaut mieux passer à cet endroit en tête pour éviter d'être gêné.

J'accèlère sous le tunnel et sur le gros talus qui suit, pour voir comment ça réagit derrière. On arrive sur la très grande ligne droite dans le champ et j'en profite pour faire un état des lieux: on s'est détachés à 4 avec Philippe Dravert, Bénédikt Croze et Sébastien Moreau dont je me méfie car il a l'air facile. On a légèrement distancé un groupe composé de Chantelauze,Seguin,Bulidon,Coll.

On est sur un rythme assez élevé sur ce plat, ça y est la course est lancée. On commence à rattraper les derniers du 20kms, mais ça ne va pas trop durer car les parcours vont bientôt se séparer.

Dès que l'on arrive au début de la première côte, Moreau accélère et là ça va vite!!!Je décide de ne pas suivre par peur d'exploser, Croze essaie de le suivre, et Dravert reste avec moi.

Moreau commence à distancer Bénédikt,et je décide de faire l'effort pour rattraper Benédikt et de faire course commune pour prendre en chasse Moreau. Philippe Dravert n'a pas l'air très bien et ne nous suit pas. En haut de la côte, nous comptons une bonne dizaine de secondes de retard. Bénédikt relance très fort dans la descente, j'arrive à le suivre et on arrive petit à petit à reprendre Seb Moreau. On s'accroche à lui dans la dernière côte, ça va vite, je suis vraiment à la limite. Quand j'aperçois le sommet du château, je leur laisse prendre quelques mètres histoire de temporiser.

Le début de la descente est vertigineux, j'essaie de me relâcher et j'arrive à les reprendre. Moreau n'a pas l'air très à l'aise dans la descente, par contre Bénédikt envoie du lourd, je le guide de temps à autre sur la bonne direction à prendre car il ne voit pas toutes les rubalises.

On emprunte maintenant des single assez techniques (glissants), c'est mon point fort, donc si je veux espérer quelque chose, il faut essayer de faire la différence sur cette portion-là. Seb Moreau commence à lâcher du terrain mais Bénédikt s'accroche dur,il lâche rien le bougre!!

Il ne nous reste plus que la dernière portion très plane, on ne voit plus Seb Moreau derrière nous. Bénédikt reprend les choses en main, je m'attends à souffrir et sens bien que ça va être dur, car il m'a déjà battu deux fois cette année en cross, il est donc plus rapide que moi.

Je m'accroche sur le plat, je me fixe comme objectif de tenir le plus longtemps possible. On arrive au tunnel qu'on a déjà pris au début, j'arrive à passer devant Bénédikt histoire de lui mettre la pression...

Il ne nous reste plus que la portion bitumée (environ 1.5/2 kms), on se souhaite mutuellement bonne chance car on sait qu'on ne va pas se faire de cadeaux.

Chacun essaie d'être placé premier, ce qui fait qu'on se relaie sans arrêt. Je suis à la rupture, mais ça tient, ça me surprend.

NE PAS LACHER, NE PAS LACHER!!!

A environ 500m, je décide de lancer le sprint de très loin, je donne tout. Bénédikt est sur mes talons, j'ai peur qu'il me pose mais il reste derrière et a l'air d'être dans le dur. A 100m, j'arrive à creuser 5-6m d'écart, je ne réfléchis plus (ça fait déjà un moment) et relance une énième fois. Je sens qu'il lâche rien et qu'il regagne centimètre par centimètre, mais finalement j'arrive à tenir cet infime écart sur la ligne.

C'était dur mais je suis content de ce final car le mental et les jambes ont été à la hauteur.

Un grand respect pour Bénédikt Croze qui m'a vraiment poussé, ça s'est vraiment joué à rien, on était du même niveau aujourd'hui.

49'45, joli chrono, sans Bénédikt je mettais 1' de plus, c'est sûr!!

Pour la 3ème place, il manque peu de choses à Philippe Dravert qui finit fort, c'est Sébastien Moreau qui conserve sa place sur la boîte!

Apparemment, le groupe de poursuivants (Coll, Chantelauze,Seguin,Bulidon) s'est perdu dans la descente, donc pas classés à l'arrivée, dommage, car ils auraient peut-être pu jouer un rôle derrière.

Chez les filles victoire facile de Marion Lorblanchet devant Brigitte Cante et Martine Baradel.

Sur le 20kms, Yoan Meudec survole la course devant Benjamin Beaume et Geoffrey Chassagne: beau podium!!

Chez les filles, victoire de Céline Martin devant Sandrine Dalle et Françoise Baubet.

Bonnes fêtes de fin d'années à tous, plein de bonnes choses pour 2012, et à bientôt sur les sentiers et les pistes humides des cross en Janvier.

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 5 Supporters