marathon des burons

3 juillet 2013 - 17:01

Deux de nos coureurs, Manu et Nico étaient présents à Nasbinals pour participer à une classique du calendrier trail:le marathon des burons.

Une épreuve très prisée pour son organisation impeccable,la beauté de ses paysages et sa convivialité.

Pour Nico, l'objectif était important puisque depuis des mois il avait axé son entraînement par rapport à cette course. Manu,quant à lui,devait se servir de cette course pour peaufiner sa préparation pour la 6000D en Juillet,son gros objectif de l'année.

Manu est très bien placé jusqu'à la mi-course, puis finit la course sans trop puiser dans ses réserves pour terminer à une très belle 32e place en 5h05.L'objectif de la journée est rempli:effectuer une sortie longue à une allure soutenue.

Nico, en très grande forme, arrive à jouer les premiers rôles, et termine 2e, derrière l'intouchable coureur du team adidas et de l'équipe de France Sylvain Court;et devant Benoit Nave, vainqueur des 50kms de l'EcoTrail de Paris au printemps.Objectif plus que rempli!!

Récit de Nico:

Après une préparation bien menée,je m'engage sur cette course avec pas mal de certitudes.Le seul point d'interrogation, c'est ma capacité à tenir sur une distance un peu plus longue,et surtout la gestion de mon alimentation car je suis souvent victime de troubles digestifs.Du coup une stratégie alimentaire à l'ancienne:eau,sirop de fraise,barres céréales, et pourquoi pas des gels.

Un bon échauffement avec Manu sous une pluie fine ,puis analyse des forces en présence:sylvain court, sylvain mallet,benoit nave et sans compter ceux que je connais pas,ça va pas trainer devant je pense...

Le départ est rapide,emmené par ceux qui font le relais, ils sont trois ou quatre;je me cale avec sylvain court et sylvain mallet, on reste ensemble pendant vingt bonnes minutes.

Puis sylvain court accélère légèrement et se détache au train,je n'essaie pas de suivre car le rythme est déjà soutenu, et je fais le trou sur sylvain mallet. On passe dans des prés d'estive usants, et dans des sous-bois assez techniques, c'est très plaisant.

Jusqu'au 12e km environ,j'aperçois S. Court qui a une grosse minute d'avance sur moi, il est 2e derrière un relais, et entre nous il y a un autre coureur intercalé qui creuse l'écart dans les descentes et que je rattrape dans les côtes. Derrière moi Benoit Nave n'est pas loin mais ne me semble pas très à l'aise en descente.Comme je sais qu'il y a une grosse descente avant st chély,je me dis que le gros descendeur va pouvoir bien m'emmener et je décide de faire l'effort pour le rattraper dans une grosse côte et nous effectuons la descente tambour battant, je le laisse mener car c'est un sacré bon descendeur.La descente est très pierreuse, glissante donc très technique, je me régale!

A st chely (21e km), on nous annonce 2' derrière S.Court,on a bien géré la descente!

Puis commence la longue remontée vers Brameloup.Je la monte à un rythme régulier mais sans accélérer et lâche d'emblée mon compagnon d'échappée.Je suis donc 2e de la course.

La montée est longue et nous passons dans de nombreuses zones hors piste,nous traversons des ruisseaux, un vrai régal et du pur trail.J'adore!Un long passage en devers me parait interminable et je suis victime d'une chute,sans conséquence,mais qui témoigne que la lucidité commence à diminuer.

Une descente qui permet de dérouler un peu, et nous rejoignons les coureurs d'un autre parcours.Dès lors, je ne vais cesser de remonter des files de coureurs interminables, m'obligeant à sortir du single et à faire du hors piste:c'est très usant musculairement.

La dernière côte avant Brameloup est très pentue et j'alterne marche/course à une allure soutenue,je me dis qu'il ne faut rien lâcher et que les choses sérieuses commencent maintenant.

Les jambes commencent à peser au fil des kms.

Dans la descente avant le ravitaillement, je suis très subitement victime de grosses crampes à l'estomac et des jambes dures.Au ravito je sens que ça ne passe pas et qu'il va falloir faire avec jusqu'à la fin.

Encore une fois,la digestion me joue un sale tour, je ne sais pas d'où ça vient, mais quelque chose cloche dans mon alimentation.

Au ravito on m'annonce 7' de retard sur S.Court, et sans le savoir j'ai alors 4'30 d'avance sur le 3e.

Les dix derniers kms ne comportent que deux belles côtes, et sinon un sentier roulant descendant où il est normalement possible de bien dérouler. Malheureusement je coince très méchamment dans les portions descendantes, je me fais déposer par une fille qui effectue le relais et qui me paraît très très forte. Je double difficilement la longue file de coureurs de l'aubrac circus et de la cap aubrac, et je me doute que derrière ça va bien finir par revenir...

Heureusement que de nombreux coureurs et spectateurs m'encouragent!ça fait chaud au coeur.

Les derniers kilos sont interminables et les douleurs de ventre et de jambes sont insoutenables.J'essaie de relancer dès que je le peux, je me retourne très souvent en me disant que cette file indienne de coureurs m'avantage car elle me camouffle, et franchit avec soulagement la ligne d'arrivée en conservant cette belle 2e place.

Je termine 2e à 19' de Sylvain Court,un fossé qui me montre la différence avec le haut niveau, et avec seulement 30'' d'avance sur le 3e Benoit Nave. Sûr que s'il y avait eu quelques kilomètres supplémentaires je n'aurais pas fait podium!

L'après course est géniale avec beaucoup d'effervescence et d'animation.

Mais surtout le repas d'après-course et en particulier l'aligot bien mérité permettent de se refaire une petite santé.

Cette course mérite très largement sa réputation:l'organisation est au top,le balisage parfait et les paysages magnifiques.Il a bien fallu attendre la mi-course pour que le soleil pointe et profiter des paysages mais que c'est beau.

Sûr, Nasbinals, on y reviendra...

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 5 Supporters